Service client.e.s : 0806 110 135
Naviguer dans les thèmes

Tout savoir sur différents types de silicone médical

Les matériaux utilisés pour fabriquer les cups menstruelles ont une importance capitale. Nous avons donc récapitulé nos connaissances en la matière pour vous permettre d’effectuer un choix éclairé.

En quoi sont fabriquées les cups menstruelles ?

Il existe à notre connaissance 3 matériaux pour la fabrication des cups menstruelles :

  • La plupart sont en silicone médical : nous développerons plus bas ce matériau car il y a beaucoup à dire à son sujet
  • Certaines cups menstruelles sont fabriquées en TPE médical (TPE = thermoplastique élastomère). Il s’agit d’un matériau issu du pétrole testé pour sa biocompatibilité et conforme à de hauts standards médicaux (on l’utilise pour des cathéters, des membranes médicales etc…) Son inconvénient majeur en matière de cups menstruelles, c’est qu’il résiste mal aux hautes températures : en effet, la plupart des TPE sont garantis stables en dessous de 125°C. Or, quand on fait bouillir sa cup menstruelle dans de l’eau, elle est déjà à 100°C, il ne faut pas qu’elle reste en contact avec le fond de la casserole, sous peine de perdre ses propriétés physiques et chimiques.
  • Enfin, nous connaissons une cup en caoutchouc naturel vendue aux USA. Cela dit, le caoutchouc reste fortement allergène.

Mais développons le matériau le plus courant : le silicone médical.

Qu’est ce que le silicone?

Le silicone est un polymère composé essentiellement de silicium et d’oxygène. Le silicium est le second élément chimique le plus abondant sur Terre (juste après l’oxygène) : il représente 1/4 de sa masse.

Le silicone n’est donc pas un plastique au sens commun du terme, car il n’est pas issu de l’industrie pétrochimique.

Il n’y a pas de pétrole dans le silicone, et il est finalement plus proche du verre puisque comme lui, sa matière première est le silicium, qu’on trouve essentiellement dans le sable.

Le silicone a une multitude d’applications : il y a du silicone classique, du silicone alimentaire, du silicone médical. Chacun a sa propre palette d’exigences règlementaires, et évidemment, pour les cups menstruelles on utilise du silicone médical.

Il a aussi une grande variété de consistances : liquide, gel, gomme, dur… Nous y reviendrons.

Les différents types de silicones médicaux

Pour ce qui nous intéresse, à savoir le silicone médical, il est mis en oeuvre entre autres dans des gels pour le traitement des plaies, des produits orthopédiques, des sceaux pour seringues jetables, des tubulures médicales, des masques anesthésiques… et des cups menstruelles!

Mais si toutes ces applications sont liées à la santé, elles ne nécessitent pas le même niveau de pureté. Il y a de l’usage interne et de l’externe, de l’usage unique ou du durable…

Donc, toutes les cups menstruelles en silicone sont fabriquées en silicone médical. Pour obtenir la consistance nécessaire à la fabrication d’une cup menstruelle, il faut adjoindre au silicone un catalyseur, qui va faire durcir le matériau jusqu’au « shore » voulu (on mesure la dureté ou la souplesse d’un silicone à un nombre de shore). Et ce catalyseur a toute son importance…

Le silicone catalysé au peroxyde.

C’est la 1ère génération de silicones médicaux.
Le peroxyde est un actif chimique composé essentiellement d’oxygène et de carbone.
C’est un oxydant très puissant (c’est lui qui blondit les cheveux par exemple), naturellement instable (notamment sous l’effet de la chaleur), qui est reconnu nocif pour l’organisme dans certaines quantités et durées d’exposition.
La réaction au peroxyde laisse un résidu acide à la surface qui doit absolument être curé par un processus de cuisson après le moulage de la cup menstruelle.

Ce silicone est bon marché, mais il peut transférer des composés organiques volatiles, notamment sous l’effet de la chaleur. Il présente une adhésivité de surface supérieure, qui peut le conduire à se salir plus rapidement. Il est essentiellement utilisé pour des produits à usage unique.

Et malheureusement, il est aussi utilisé pour un grand nombre de cups menstruelles. Parce qu’il reste du « silicone médical », que l’argument “silicone médical” rassure sur la boite. Et comme la règlementation est légère concernant la fabrication des cups menstruelles, rien n’empêche légalement d’utiliser ce type de silicone. Mais maintenant, vous savez.

 

Le silicone catalysé au platine.

Le platine est un élément chimique naturel rare et précieux (et cher), particulièrement stable et résistant à la chaleur.

Il est mélangé dans des proportions infimes au silicone pour le faire durcir, et la réaction n’entraine aucune libération de produits secondaires.
Les silicones catalysés au platine présentent donc un niveau de pureté supérieur et ne transfèrent pas de résidus.

Le silicone médical platine est considérablement plus cher que son cousin le silicone médical peroxyde, mais il est totalement atoxique, stable, inodore, anti-adhérent, hydrophobe et stérilisable : c’est lui qui présente la meilleure biocompatibilité. Il est également bactériostatique, c’est à dire que les bactéries ne se développent pas à sa surface.

C’est évidemment celui que nous avons choisi pour fabriquer la Cup Luneale.

Quid du silicone antimicrobien ?

Vous avez peut-être entendu parler de cups menstruelles en silicone antimicrobien. Et il est possible que vous pensiez que c’est un atout de limiter les microbes dans le vagin.

A vrai dire, nous nous sommes penchés sur la question pour choisir le matériau idéal pour fabriquer La Cup Luneale : nous voulions ce qu’il y a de mieux.

Mais les microbes, c’est en réalité une appellation commune pour un ensemble de 3 choses : les champignons, les virus et les bactéries.

Le silicone antimicrobien est en réalité un silicone qui a subi un traitement aux ions argent après avoir été moulé. Les ions argent sont des nanoparticules, qui, selon leur taille, peuvent passer la barrière cutanée et dont les effets à la fois sur la santé et sur l’environnement sont encore trop flous. L’anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a notamment rendu un avis le 5 mars 2015 dans lequel elle« souligne les efforts de recherche sur les effets sanitaires et environnementaux potentiels des nanoparticules d’argent mais relève que ceux-ci demeurent cependant insuffisants pour permettre une évaluation des risques sanitaires ». L’Agence recommande donc de limiter la mise sur le marché de produits aux applications dont l’utilité est clairement démontrée.

En résumé, on n’en sait pas encore grand chose. Ce qu’on sait, en revanche, c’est que la flore vaginale est composée de bactéries. De BONNES bactéries, nécessaires à l’équilibre intime et qui protègent de la plupart des infections. Alors en pesant les avantages et les risques potentiels, nous avons écarté ce type de silicone pour nos cups, car l’utilité du traitement à l’argent n’est pas démontrée pour cette application. D’autant plus que le silicone platine est bactériostatique.

 

Le cas particulier des prothèses en silicone.

Les prothèses mammaires sont composées d’une enveloppe en silicone médical, elle même remplie d’un gel de silicone médical liquide. Dans l’immense majorité des cas, tout est OK et très contrôlé.

Le scandale qui a eu lieu il y a plusieurs années est dû à une entreprise d’escrocs peu scrupuleuse qui remplissait des enveloppes en silicone médical avec du gel de silicone industriel (qui sert notamment à lubrifier les machines-outils etc…), qui évidemment est beaucoup moins cher.

Et quand certaines enveloppes se sont percées, c’est du gel industriel qui s’est répandu dans le corps des victimes, provoquant de graves séquelles.

Nous espérons vous avoir éclairé.e avec ces informations, et que vous vous méfierez des cups trop bon marché. Mieux vaut investir un petit peu plus, mais être complètement serein.e sur la qualité du matériau.

Des fabricants asiatiques nous proposent régulièrement de fabriquer la Cup Luneale. Pour un prix absolument dingue, qui ne correspond même pas au prix de la matière première brute que nous avons choisie. Evidemment, nous ne donnons pas suite, le made in France et la qualité sont importants pour nous. On ne fera jamais de concession sur la santé.

N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire!

Vos commentaires

18 Commentaires

  1. Leclercq

    Bonjour, merci pour toutes ces infos sur le silicone, pas toujours évident de s’y retrouver!
    Pourriez-vous me donner la provenance du silicone que vous utilisez pour la fabrication de votre cup ?
    Merci beaucoup !

    Réponse
    • l'équipe Luneale

      Bonjour ! Heureux de savoir que cet article est clair. Notre silicone est de marque Allemande mais fabriqué en France 🙂

      Réponse
  2. Tofani

    Bonsoir , votre silicone est il compose dees mêmes matériaux que les tétines pour bébé ?

    Réponse
    • l'équipe Luneale

      Bonjour, bonne question, merci de l’avoir posée ! Les tétines de biberons sont faites en silicone alimentaire, qui a des spécifications différentes du silicone médical. Le silicone médical est fait pour être implanté à l’intérieur du corps humain, donc il est encore plus encadré. 🙂

      Réponse
  3. Alex_9513

    Hâte de recevoir ma cup !
    Ça fait plaisir de voir des entreprises soucieuses de la bonne qualité de ses produits.
    Merci beaucoup pour toutes ces informations !!!

    Réponse
  4. RV

    Bonjour, je m´intéresse particulièrement à l´extraction des matières premières nécessaires à la fabrication des coupes menstruelles.
    Les votres sont donc fabriquées en France, mais où exactement est extrait le silicium ? Et comment l´exploitation se présente-t-elle: s´agit-il d´une sorte de gravière, de carrière ?
    Une autre question: où est extraite la platine que vous utilisez et avec quelles méthodes ?

    Merci par avance !

    Réponse
    • l'équipe Luneale

      Bonjour, alors là, vous nous posez une sacrée colle… Il faudrait que nous nous rapprochions du fournisseur de silicone pour vous répondre.

      Réponse
  5. Mglt

    J’ai essayé une cup mais mauvaise réaction de mon corps… Est-ce possible d’être allergique au silicone médical ?

    Réponse
    • l'équipe Luneale

      Il y a différents types de silicone médicaux, certains avec des colorants, beaucoup de cup en silicone au péroxyde, donc oui, c’est possible, mais avec un silicone platine sans colorant ni additif, c’est extreeeeeemement rare (on n’a jamais eu de cas remonté depuis la création, et même des clients allergiques au silicone classique n’ont eu aucun problème avec notre cup). Mais le risque zéro n’existant pas, on ne dira jamais que c’est impossible 🙂

      Réponse
  6. Merci

    Bonjour j’imagine que ceci repose sur des normes pourrait on en avoir la référence ?

    Réponse
    • l'équipe Luneale

      Bonjour, En effet, il y a de nombreuses normes en matières de matériaux médicaux, ISO en Europe, USP aux USA. Mais il n’existe pas de normes en matière de cups menstruelles précisément.

      Réponse
  7. michaella

    Bonjour, est quant est il du syndrome du choc toxique, est-ce possible avec une cup?

    Réponse
  8. Nicole

    Bonjour et merci pour les informations! Est-ce que ça veut dire que la cup ne se colore pas comme d’autres produits que j’ai pu tester?

    Réponse
    • l'équipe Luneale

      Bonjour Nicole, La coloration dépend de plusieurs points : la teneur en fer de votre sang (+ il est riche en fer, plus la cup aura tendance à colorer) et le rinçage à l’eau chaude (qui a tendance à fixer la coloration du sang sur la cup). La cup Luneale peut donc se colorer au même titre que les autres, même si elle aura une adhésivité de surface inférieure aux cups en silicone péroxyde et que sa surface polie retiendra moins la coloration que les cups soft touch, par exemple. Mais nous avons choisi de ne pas utiliser de colorant – parce que cela n’a pas d’utilité fonctionnelle et que cela augmente le risque d’allergies – et il y a des solutions pour lui permettre de retrouver sa transparence si elle s’est teintée (on explique ca dans la FAQ) Merci pour votre question !

      Réponse
      • Alice

        Bonjour,
        J’ai lu sur internet que les sels de platinium étaient toxiques, est-ce vrai ?

        Merci beaucoup

        Réponse
        • l'équipe Luneale

          Bonjour Alice, les sels de platine sont des complexes dérivés de platine utilisés pour traiter certains cancers (chimiothérapies), mais cette forme complexe n’a rien à voir avec le platine pur utilisé pour catalyser le silicone. Vous pouvez être totalement rassurée sur l’innocuité silicone platine 🙂

          Réponse
  9. Alice

    Je vous remercie de votre réponse!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *